Cliquez sur la carte pour vous situer

PHOTOVOLTAÏQUE

RECHERCHE & DÉVELOPPEMENT

Une station expérimentale de dessalement d'eau de mer

Le 06 Février 2015

Le directeur du Centre de développement des énergies renouvelables (CDER), le Pr. Yassa Noureddine, a annoncé mardi 27 janvier le projet de réalisation, au niveau du siège de l'Unité de développement des équipements solaires (UDES) de Bou Ismail (wilaya de Tipasa), d’une station expérimentale de dessalement d’eau de mer, fonctionnant à l’énergie solaire photovoltaïque. C’est une première en Algérie, a-t-il précisé.

L’information, rapportée par l’APS, a été révélée au cours d’une rencontre organisée par le CDER à Tipasa, en collaboration avec la chaire UNESCO-SIMEV (Science des Membranes Appliquée à l'Environnement), dans l’objectif, selon le Pr. Yassa, de «l’examen des moyens d’intégration des énergies renouvelables dans le traitement des eaux de mer, des eaux salées du Sahara, et des eaux usées en Algérie», a ajouté ce scientifique. L’unité expérimentale de dessalement sera lancée au second trimestre 2015, a fait savoir le directeur du CDER. Il a souligné que l’UDES a mobilisé une équipe de chercheurs, qui a mis au point l’étude technique du projet, tout en signalant le lancement des procédures d’acquisition des équipements nécessités pour cette station, à partir de la France.

Une convention de collaboration existe déjà entre l’UDES et l’Entreprise Myah Tipaza, pour, notamment, étudier la faisabilité de fonctionnement des systèmes de dessalement par énergie solaire photovoltaïque en fonction des caractéristiques du site d’installation et du potentiel énergétique le plus prévalent. 

Auteur: M'hamed Rebah

Source: UDES.